Zoom sur le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est un type de parquet récemment apparu dans les rayonnages des magasins de bricolage et de fourniture de matériaux, et dont le succès depuis va grandissant.

Constitué d’un assemblage multicouche alliant bois massif et bois recomposé, il réalise donc en théorie la synthèse parfaite entre parquet massif et parquet stratifié : une surface en bois massif, associée à une pose flottante.

Voici une présentation des avantages et inconvénients de ce nouveau venu dans l’univers des revêtements de sol.

Le parquet contrecollé, la synthèse parfaite entre parquet massif et stratifié ?

Le parquet contrecollé est généralement constitué de deux couches de bois collées : une couche supérieure en bois massif, et une couche de base en bois recomposé. Lorsque l’on parle de parquet contrecollé en chêne, c’est bien à la couche supérieure en bois massif que l’on fait référence (mais il arrive que la couche de base soit également constituée de chêne recomposé).

Du fait de cette couche supérieure en bois massif, le parquet contrecollé a toute l’allure d’un authentique parquet massif. Et grâce à sa couche de base en bois recomposé, il peut être posé de façon flottante, ce qui rend l’opération accessible à tous les bricoleurs.

Le parquet contrecollé se présente donc sur le papier comme une synthèse parfaite entre parquet massif et parquet stratifié. Regardons maintenant dans le détail les principaux avantages et inconvénients qu’il emprunte à chacun.

Les atouts du parquet contrecollé

La principale caractéristique du parquet contrecollé, c’est qu’il est composé en surface de parquet massif, mais qu’il peut être posé de façon flottante comme un parquet stratifié. Vous pouvez donc envisager de poser vous-même un parquet chêne contrecollé dans votre salon.

Mais le parquet contrecollé a d’autres atouts à faire valoir :

  • il existe de nombreux modèles disponibles, et dans de nombreuses essences : vous aurez donc un éventail de choix très large ;
  • grâce à la couche de surface en bois massif, vous pourrez facilement rénover votre parquet en le ponçant comme pour un parquet massif ;
  • enfin, le coût du parquet contrecollé est également inférieur à celui du parquet massif.

Voyons maintenant les principaux inconvénients du parquet contrecollé.

Les inconvénients du parquet contrecollé

Sans surprise, les inconvénients du parquet contrecollé sont un mélange des inconvénients des parquets massifs et stratifiés :

  • comme un parquet massif, un parquet contrecollé en chêne ou tout autre essence demande un minimum d’entretien ;
  • comme un parquet massif, le parquet contrecollé n’affiche pas une grande résistance à l’eau ;
  • comme un parquet stratifié, du fait de sa pose collante, le parquet contrecollé est plus sonore qu’un parquet massif. Il est cependant possible de le poser en le collant, mais on perd alors l’avantage de la facilité de pose.

En résumé, un parquet chêne contrecollé vous procurera la même satisfaction visuelle et au toucher qu’un authentique bois massif, pour un prix nettement inférieur et en vous permettant de réaliser la pose vous-même. Mais en contrepartie, vous devrez assurer le même entretien que pour un parquet massif : les amateurs de bois s’y retrouveront, c’est sûr !